Montréal, métropole francophone en Amérique du Nord

On le sait tous, la France et le Canada ont une histoire en commun, une histoire qui remonte à la colonisation européenne, à partir des XVIème et XVIIème siècles, avec la Nouvelle-France. Des villes comme Montréal et Québec sont les symboles de cet héritage et de ce lien, d’une manière culturelle, certes, mais surtout linguistique. Dans cet article, je vais vous raconter mon séjour et ma visite de la ville de Montréal, l’une des plus grandes villes nord-américaine, et surtout la plus grande métropole francophone du continent.

 

Montréal
Carte du centre-ville de Montréal

Un peu d’histoire

Montréal est la deuxième ville la plus peuplée du Canada. Elle se situe sur l’île fluviale au nom éponyme, sur le fleuve Saint-Laurent. La fondation de la ville remonte au 17 mai 1642, lorsqu’un groupe de colons et d’explorateurs français, dirigés par Paul de Chomedey de Maisonneuve, qui y fonde l’établissement de Ville-Marie, et qui y construit un fort. Mais les débuts de la clonie sont difficiles. En effet, l’île est régulièrement attaquée par les indigènes locaux, et les colons doivent régulièrement trouver refuge dans le fort. Mais, à partir des années 1660, l’arrivée de nouveaux colons permet de développer l’agriculture et le commerce, et donc de garantir la survie de l’établissement. Lors de l’époque de la Nouvelle-France, la ville va continuer de grandir, jusqu’à devenir un centre important pour le commerce de la fourrure.

C’est en 1760 que la ville est définitivement conquise par les Britanniques. Avec le nouveau régime le commerce devient exclusivement tourné vers l’Empire britannique. Montréal, alors le centre d’un vaste arrière-pays, développe une solide bourgeoisie commerciale, principalement d’origine écossaise et anglaise. Après la guerre d’indépendance des États-Unis et l’arrivée de loyalistes américains dans la province de Québec, la région de Montréal devient un tampon où se rencontrent deux peuples, l’un anglophone et protestant, l’autre francophone et catholique.

Puis vint la révolution industrielle. Au cours de celle-ci, la ville va gagner en importance, de part sa position géographique stratégique. Les usines vont s’y développer, et la population va rapidement croître, et la ville va devenir la capitale économique du Canada. C’est après la Seconde Guerre Mondiale que Montréal va entrer en concurrence avec Toronto. Cette dernière va profiter de l’instabilité politique du Québec pour attirer bons nombres d’entreprises installées à Montréal sur son sol.

Mais Montréal a tout de même réussi à rester une ville culturelle de premier ordre, et a accueillit de nombreux événements mondiaux, tels que les jeux olympiques de 1976.

Que faire à Montréal ?

Montréal est une très grande ville, et par là, je veux dire que l’on ne s’y ennuie pas. il y a toujours quelque chose à visiter.

  • Le plateau du Mont Royal : Peut-être le quartier le plus « français » de la ville. Ce lieu est très réputé et surtout très apprécié des français, qu’ils soient touristes ou expatriés qui le choisissent pour s’y installer (au moins dans les premiers temps). Ce n’est donc pas là que vous pourrez le plus entendre l’accent québécois ! Ces maisons typiques avec escalier extérieur et façades colorées font tout le charme du Plateau et il est très agréable de s’y promener. C’est un lieu où l’on trouve de nombreux restaurants et cafés.
Montréal
Une rue typique du Plateau du Mont Royal
  • Le Vieux Montréal : Comme son nom l’indique, c’est la vieille ville, le quartier historique, situé entre les grattes-ciel du centre-ville et le fleuve Saint Laurent. C’est un quartier très agréable, avec ses petites boutiques et ses maisons en pierres sorties d’un autre temps. On y trouve aussi le Vieux Port de Montréal. Auparavant ses eaux accueillaient les canots amérindiens chargés de fourrures mais aujourd’hui ce sont surtout des containers que l’on peut voir arriver. Ce n’est plus vraiment un port à proprement parler car toute l’activité portuaire a été déplacée mais plutôt un lieu offrant une belle promenade le long du fleuve Saint Laurent, notamment proche de la tour de l’horloge avec une vue sur le pont Jacques Cartier.
  • Visiter des églises et des cathédrales : Montréal étant une ville multiculturelle et multiconfessionnel, elle recèle de nombreux joyaux culturels et architecturaux liés à la religion. La plus célèbre est sans conteste la Basilique Notre Dame de Montréal, située dans le vieux Montréal. L’intérieur de cet édifice de style néogothique de 60m de haut est magnifique.
Montréal
La basilique Notre Dame de Montréal
  • Le parc du Mont-Royal : Le parc Mont-Royal dispose de plusieurs sentiers ombragés permettant de se promener au frais et d’admirer de nombreux points de vue sur la ville de Montréal. Ne manquez pas de vous de rendre au belvédère du Mont-Royal pour bénéficier d’un panorama sur le centre-ville.

Montréal pratique

  • Pour se déplacer : Le métro et le bus. Sinon, à pied, c’est très agréable de se promener dans Montréal en prenant son temps.
  • Pour manger : Montréal est l’endroit idéal pour déguster une bonne poutine ! La meilleure adresse est celle du restaurant la Banquise, sur le plateau du Mont Royal.
  • Pour se loger : Les auberges de jeunesses quand le budget est un peu serré sont à privilégier.
Montréal
La Poutine, plat québécois typique
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s